Bienvenue!

Il débute le théâtre à l’âge de 14 ans près d’Agen (47) au sein de l’atelier Jean- Pierre Plazas. Un an plus tard, il intègre le groupe d’adultes. Quatre ans passent et il crée sa compagnie : »le Théâtre à Contre-Jour ».

La troupe joue depuis la Belgique jusqu’au Maroc, en passant par les quatre coins de France, de festivals en festivals.
En 2003, fort de ses expériences et rencontres, il s’inscrit dans la formation professionnelle du « Théâtre en Miettes » ,de Jean-Claude Parent, à Bordeaux. Engagé la même année dans un spectacle contemporain professionnel « La Bouche Ouverte » ,d’Agnès Magnan et Magali Maillet, il doit fournir un vrai travail de recherche sur la relation entre deux êtres.
En 2004, autour d’une création collective sur le thème de l’hésitation, il est séduit par l’écriture. En 2005, il s’installe à Paris, tout d’ abord en tant qu’éducateur spécialisé. Ses premières rencontres le familiarisent avec le cinéma: il participe à des court-métrages étudiants en cinéma ou des courts auto-produits.

Fin avril, il est choisi pour un rôle dans une comédie contemporaine « Les aspirants » de Amélie Dhée, laquelle, après avoir été jouée une quinzaine de fois dans
le cabaret Chez Coville dans les Yvelines, le mène au Théâtre Clavel à Paris à la rentrée 2006.

Il intègre finalement le projet « Entre deux étages » en juillet 2006.

Il joue « Chroniques des jours et des nuits entières » de Duringer au Théâtre Darius Milhaud. Il joue parallèlement dans « un air de famille », pièce d’Agnès Jaoui et de Jean-Pierre Bacri au festival off d’Avignon 2007, ainsi que une pièce écrite autour de Molière, « Comme dans un rêve de Molière ».

En 2009,il intègre l’équipe du théâtre de Nesle où il reprend son rôle de Philippe dans « Un Air de Famille » et dans le même temps,joue le rôle de Gus dans « Le Monte-Plats » de Harold Pinter.

En 2010, il  participe à un deuxième festival off d’Avignon avec « Un Air de Famille » ainsi qu’à la création de « La Mort en Sus » de Mathieu Protin au Ciné 13 à Paris.

En 2011,il reprend « Comme dans un rêve de Molière » à la Reine Blanche à Paris.

Enfin, depuis 2004,il tourne dans une vingtaine  de court-métrages dont trois
réalisés au sein de l’association Art&Taf.